Écoles d’été 2023

Plusieurs possibilités d’études estivales sont offertes au Québec comme à l’étranger.

Tiré d’Actualités UQAM – 24 janvier 2023
Par Jean-François Ducharme

Deux cours crédités en histoire et en photographie seront offerts dans le cadre de l’École d’été de Molyvos, en Grèce, qui aura lieu du 8 mai au 2 juillet. Photo: Getty Images

Même si le trimestre d’hiver vient à peine de débuter, la période d’inscription aux écoles d’été de l’UQAM est déjà commencée. De multiples possibilités s’offrent aux personnes qui désirent profiter de la période estivale pour suivre des cours dans des domaines spécifiques, tout en participant à des colloques et à des séminaires.

Offertes au Québec comme à l’étranger, les écoles d’été permettent à la population étudiante, au milieu professionnel et au grand public d’obtenir un diplôme plus rapidement, de reprendre un cours ou d’explorer de nouveaux horizons.

Pour la diversité à l’école

Une nouvelle École de printemps pour la diversité à l’école sera offerte par le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance les 11 et 12 avril, au Cœur des sciences de l’UQAM. S’adressant au personnel en éducation, cette école vise à rendre l’école plus inclusive tout en valorisant les différentes façons d’apprendre des élèves, leurs identités plurielles et la singularité de leurs parcours de vie.

La programmation de cette première édition, qui regroupe une quinzaine de spécialistes du domaine, explore la diversité déjà présente dans les milieux scolaires en se penchant plus spécifiquement sur quatre volets: la diversité ethnoculturelle, la diversité cognitive, la diversité corporelle et la diversité sexuelle et de genre.

On peut s’inscrire en ligne et profiter du tarif présentiel avant le 31 janvier.

Histoire et photographie à Molyvos

Deux cours crédités en histoire et en photographie seront offerts dans le cadre de l’École d’été de Molyvos, en Grèce, qui aura lieu du 8 mai au 2 juillet. Fondée en 2005, cette école d’été ouverte à tous les programmes et à toutes les universités accueille chaque année une vingtaine d’étudiantes et d’étudiants.

Le cours d’histoire présentera les grands moments de la culture classique gréco-romaine. Ce cours est l’occasion d’en retracer les origines et l’évolution, d’en évoquer les grands noms, les grandes écoles et les sites les plus monumentaux et les plus déterminants. Une excursion de sept jours en Grèce continentale permettra de visiter les sites et les musées d’Épidaure, d’Olympie, de Delphes, de Vergina ainsi que ceux d’Athènes et de Thessalonique.

L’atelier de création en photographie et en technologies numériques vise à produire des photographies de qualité, à se familiariser avec les dynamiques expressives et communicationnelles du média et à aborder les technologies requises lors des étapes de postproduction et de diffusion. Le cours amène aussi une réflexion sur le regard des photographes dans une culture étrangère. Les travaux de l’atelier feront l’objet de publications en ligne, à travers l’exploration de divers services de partage.

Une séance d’information aura lieu le 7 février, à 17 h, au local J-1187. On peut s’inscrire à l’école d’été jusqu’à la mi-mars, mais un dépôt de 200 dollars est requis avant le 15 février.

Cinéma à Prague

La cinquième édition de l’École d’été en cinéma aura lieu du 1er juin au 1er août à Prague, en République tchèque. Les étudiantes et étudiants vivront au rythme du cinéma tchèque et pourront appliquer leurs talents à capter la ville en images. Leurs œuvres seront diffusées sur un portail web spécialement créé à cet effet.

Créée par le professeur de l’École des médias Denis Chouinard, cette école d’été en cinéma se tiendra à la Filmová a televizní fakulta Akademie múzických umění v Praze (FAMU), l’une des plus prestigieuses écoles de cinéma au monde. Les personnes participantes auront la chance de s’asseoir sur les mêmes bancs que les célèbres cinéastes Miloš Forman et Emir Kusturica, qui ont fréquenté la FAMU.

Apprendre des langues en Allemagne, en Colombie, au Japon, en Italie et à Taïwan

Plusieurs écoles d’été se déroulant à l’extérieur du Québec sont offertes par l’École de langues.

Offerte en collaboration avec l’UQTR, l’École d’été à Berlin aura lieu du 31 mai au 28 juillet. Deux cours portant sur l’introduction à la culture et à la langue allemande et aux médias et à la culture en Allemagne sont proposés. Il est possible de s’inscrire avant le 20 février.

L’École d’été à Bogota, en Colombie, se tiendra du 2 au 19 mai. Les étudiantes et étudiants profiteront d’une immersion linguistique et culturelle de trois semaines et suivront des cours de niveau intermédiaire ou avancé à l’Université Javeriana. On peut s’inscrire avant le 3 mars.

L’École d’été en Italie aura lieu à Sienne, en Toscane, du 7 au 28 mai. Elle invite à découvrir la langue, la culture et l’histoire de l’Italie, particulièrement de la Toscane, berceau de la Renaissance. Il est possible de s’inscrire avant le 17 février. Une séance d’information se tiendra le 6 février.

L’École d’été à Taïwan propose un cours d’immersion linguistique et culturelle dans cette région, du 8 au 26 mai. Le cours met l’accent sur l’acquisition et la pratique du mandarin et explore des thèmes en lien avec la culture et l’histoire chinoise. On peut s’inscrire avant le 27 février.

Deux écoles d’été se tiendront au Japon: une à Kobe, du 2 juin au 16 juillet, et l’autre à Kyoto, du 19 juin au 7 juillet. Les détails sur ces écoles d’été seront dévoilés prochainement.

Droits, citoyenneté et handicap

L’école d’été Droits, citoyenneté et handicap, qui aura lieu du 23 au 31 mai, a pour but de permettre à des étudiantes et étudiants de deuxième cycle et à des intervenantes et intervenants des milieux de l’action communautaire ou des services publics de développer les connaissances, les compétences et les attitudes nécessaires à la reconnaissance, à la promotion et à l’exercice des droits des personnes en situation de handicap.

À la fin du cours, les étudiantes et étudiants auront une meilleure compréhension de la situation et des conditions d’exercice des droits des personnes en situation de handicap et seront davantage familiers avec plusieurs stratégies d’intervention et de recherche visant leur émancipation. Ces stratégies d’émancipation individuelles, collectives ou publiques impliquent des partenaires du monde de l’intervention, de la recherche et du milieu communautaire. Elles sont novatrices et porteuses de changement.

L’école d’été s’articule autour d’une série d’ateliers tripartites (milieu universitaire, professionnel, communautaire) portant sur trois grandes catégories de droits. Les ateliers abordent la situation des personnes et les stratégies relatives aux droits civils, aux droits culturels, sociaux, économiques et aux droits politiques.

Les séances se déroulent en présentiel, mais quatre places sont disponibles à distance. Des rencontres en ligne auront lieu le 18 mai et le 1er juin. On peut s’inscrire à l’école d’été avant le 15 mars.

Inégalités sociales de santé et petite enfance

L’École d’été sur les inégalités sociales de santé à la petite enfance aura lieu à l’UQAM du 14 au 18 août.

Des séminaires sur cinq jours aborderont divers thèmes portant sur les inégalités sociales et la santé développementale – santé physique et mentale, compétences sociales et émotionnelles, aptitudes cognitives, réussite éducative – de la naissance jusqu’à l’âge de 8 ans. Différentes politiques, mesures préventives ou interventions précoces visant l’équité dans les domaines de l’éducation, de la famille, de la santé et des services sociaux seront approfondies.

Les étudiantes et étudiants de niveau maîtrise et doctorat qui souhaitent suivre cette formation comme un cours crédité peuvent le faire en contactant l’équipe de l’école d’été.

Agriculture urbaine

La 13e édition de l’École d’été sur l’agriculture urbaine se tiendra au Cœur des sciences de l’UQAM, du 28 août au 1er septembre.

Organisé par le Laboratoire en agriculture urbaine (AULAB), ce rendez-vous incontournable pour les personnes passionnées d’agriculture urbaine, aussi bien au Québec qu’à l’international, permettra de poser un regard sur l’effervescence du mouvement, mais aussi de se questionner sur les façons dont l’agriculture urbaine, en offrant des services environnementaux, peut participer à la ville de demain, à une ville qui répond aux enjeux locaux et globaux.

Une autre école d’été sur l’agriculture urbaine se tiendra aussi à Québec. Les dates seront confirmées prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *